Un champion de France Handikart rejoint l’élite du karting mondial

Nous avons interrogé des membres éminents des fédérations – française et internationale – et de la communauté du karting : il semble bien qu’aucun pilote handicapé n’ait, à ce jour, participé à une épreuve officielle comptant pour un championnat d’Europe FIA Karting. Maxime Léger, le pilote de l’ASK Val de Loire triple champion de France Handikart FFSA, sera donc le premier, du 28 au 30 mai prochain sur le circuit d’Aunay-les-Bois du côté d’Alençon, à relever le défi de se confronter aux meilleurs pilotes mondiaux de la discipline.

SONY DSC

Maxime Léger a obtenu la transformation de sa licence FFSA Nationale « H » (Handikart) en Internationale C Senior, ainsi qu’une « wild card » pour participer à la manche française du championnat d’Europe de Karting dans la catégorie reine. Pour le seconder dans cette découverte, il pourra compter sur la petite équipe de bénévoles et les partenaires réunis par son club, l’ASK Val de Loire, avec qui il court depuis 2017. Pour la partie motorisation, c’est la prestigieuse usine italienne Vortex qui a accepté de lui apporter la puissance de son incomparable savoir-faire.

Le championnat d’Europe se dispute avec du matériel répondant à la réglementation OK : les moteurs 125 cm3 2 temps développent plus de 40 chevaux, et pour des karts sans boite de vitesses, qui pèsent 145 kg pilote compris, c’est très, très puissant ! Un tiers de plus que le bolide que Maxime pilote habituellement en compétition. Les pneus seront également plus tendres, il faudra donc une condition physique digne d’un sportif de haut niveau.

Maxime Léger : « Quand on m’a proposé de relever ce défi, je n’ai pas hésité. Participer à une course européenne avec les meilleurs pilotes internationaux, c’est une chance exceptionnelle. Ce sera une première pour moi, je vais profiter à fond de ce week-end et engranger beaucoup d’expérience pour mes prochaines courses. Je vais me faire plaisir et partager un moment magique avec mon club. Ce sera très difficile d’atteindre la finale, mais je vais tout donner pour y parvenir. A l’annonce de ma participation, j’ai programmé une journée d’entraînement par semaine avec un kart OK, j’ai pu accumuler pas mal de kilomètres en assez peu de temps. Moi qui ne connaissais que le Rotax Max, ce sera peut-être dur d’y revenir tellement le plaisir de pilotage est fort aux commandes du OK ! Bien sûr j’ai amplifié mon entraînement physique pour être au top le week-end de la course. Je souhaite remercier l’ASK Val de Loire pour cette opportunité et le temps qu’ils ont passé pour que je puisse participer à cette course. Merci également aux restaurants McDonald’s de Tours, à mes parents, à ma copine pour la préparation physique et à toute ma famille. »

Romane Didier, présidente de l’ASK Val de Loire : « Je suis fière de notre club, qui a répondu présent pour accompagner Maxime dans cette aventure. La marche est haute et nous serons les petits poucets du paddock mais nous avons de l’enthousiasme et une certaine culture du karting que nous avons hâte de confronter à la fine fleur des écuries privées et équipes d’usine. Nous sommes présents dans le Handikart depuis 2015 et ce programme est une forme d’aboutissement. D’ailleurs, nous engageons également Christophe Métais, un autre de nos licenciés, dans le Trophée International Handikart. Le championnat d’Europe ne pouvait pas rêver plus beau lever de rideau ! »

Communiqué Ask Val de Loire