Sébastia joue le « Rain master » en Superkart

C’était les retrouvailles avec l’asphalte pour le Superkart sur le circuit de Nevers Magny-Cours ce week-end (14 au 16 mai) dans des conditions climatiques difficiles. Malheureusement plusieurs forfaits de dernières minutes réduisaient le plateau.

La qualification est restreinte dorénavant à une seule session, c’est pourquoi tous les concurrents sont prêts à s’élancer au signal et en profitent pour tourner un maximum sauf…Peter Elkmann (Anderson/VM). L’Allemand réalise le meilleur chrono en 1’38”627”’loin de son record mais rentre prématurément sur le plateau de dépannage. La hiérarchie se dessine. Alexandre Sébastia (Anderson/DEA) ne force pas mais récupère néanmoins la première ligne. Suivent Jaime Zuleta (MSkart/VM) et Johan Lamalle (MSkart/VM).

Trois pilotes ont dominé les débats mais avec une dose de surprise :

Course 1 : Le temps est relativement clément le vendredi pour le premier round. Le favori et champion sortant s’élance parfaitement mais il ne s’échappe pas comme souvent. Alexandre Sebastia se blottit dans son pare-chocs et même Zuleta le garde en point de mire. Sebastia lâche 2 secondes au 4è tour, puis ultérieurement 4 et maintiendra ce modeste écart tandis que dès la mi-course Zuleta ne parvient plus à les suivre. Ce dernier garde toutefois une avance confortable sur les poursuivants ; Lamalle, Éric Confalonieri (Anderson/DEA) et Christophe Grenier (MSkart/VM). Chacun d’eux va camper sur sa position avant que Confalonieri ne renonce pour des problèmes de freins. Coup de théâtre en fin de course, Sebastia tombe en panne d’essence. Pour 3 dixièmes de seconde, Elkmann passe sur la ligne entrainant un tour supplémentaire, presque un tour d’honneur. Zuleta et Lamalle enjoués l’accompagnent sur le podium.

Course 2 : Samedi matin, l’averse prévisible est au rendez-vous. Le départ est logiquement effectué sous Safety-Car. Elkmann garde l’avantage de sa pôle mais Zuleta le colle. Sébastia commence sa remontée. Trois tours après leur libération, il les a rejoints. A plusieurs longueurs Lamalle précède Grenier. Avec un matériel plus ancien que le Champion d’Europe mais bien préparé Sébastia est à l’aise. Avant qu’il ne porte son attaque, Elkmann commet une erreur qu’il rattrape mais Zuleta aussi en a profité. Elkmann laisse filer Sébastia et Zuleta. Lamalle termine au pied du podium.

Course 3 : Le scénario du dimanche est similaire. La pluie est de mise, 2 tours derrière la Safety sont nécessaires, Elkmann est lancé pour donner le tempo et Zuleta est entreprenant au point qu’il se porte à sa hauteur dès le début. Sébastia reste prudent avant que ne soient libérés les fauves. Zuleta a bien osé et réussi à dépasser Elkmann, ce qu’imite Sébastia en moins d’un tour. Sébastia gère les conditions et progressivement s’échappe. Au 6e passage Zuleta se loupe sans trop de conséquence mais Elkmann est repassé second. Cette fois Grenier précède Lamalle qui en plus va perdre de la puissance, son allure fléchit. Tous les participants rescapés de la veille terminent.

Bilan : P. Elkmann repart en leader au classement général avec deux points d’avance sur A. Sébastia malgré les deux victoires de celui-ci. J. Zuleta 3e au général peut être rassuré de sa performance et se targuer d’être premier « Gentleman » (plus de 45 ans) devant C. Grenier.

Rendez-vous est pris pour la seconde épreuve de Superkart qui se tiendra les 18 et 19 juin sur le circuit de l’Anneau-du-Rhin avec le retour attendu de quelques pilotes étrangers.

Course 1 : 1.Peter Elkmann, 2.J.Zuleta, 3.J.Lamalle, 4.C.Grenier, 5. C.Reit, etc.

Course 2 : 1.Alexandre Sébastia, 2. J.Zuleta, 3.P.Elkmann, 4.J.Lamalle, 5.C.Grenier, etc.

Course 3 : 1.Alexandre Sébastia, 2.P.Elkmann, 3.J.Zuleta, 4.C.Grenier, 5. J.Lamalle, etc

Classement général provisoire : 1. Peter Elkmann 61 points, 2. A.Sébastia 59 pts, 3.J.Zuleta 56 pts, 4.J.Lamalle 40 pts, 5. C.Grenier 37pts, 6. C.Reit 29 pts, etc.

Info FFSA / Photo © DR P.Roux