Nationale 2 : qu’en est-il de cette nouvelle catégorie FFSA ?

Cette année, deux nouvelles catégories fédérales ont été mises en place par la FFSA : la Nationale 2 en parallèle de la Nationale et la catégorie Cup, cette dernière se déclinant en Senior Cup, Master Cup et Gentleman Cup.

La catégorie Nationale 2 a été présentée par la FFSA qui a voulu créer à partir de la saison 2021 une catégorie abordable et attractive pour tous les passionnés ne souhaitant pas consacrer un budget trop important à leur pratique sportive. Présentation FFSA ici.

Un peu d’histoire

La catégorie Nationale est apparue en 2005. Elle remplaçait alors la catégorie Promo (1 puis 2), cette dernière utilisait des châssis avec axe Ar de 25mm plein, un système de freinage mécanique et surtout propulsée par un moteur Komet K55. Ce moteur de 100cc développait environ 17 chevaux, refroidi par air, sans embrayage avec un démarrage “à la poussette”.

Catégorie Promo, démarrage à la poussette

La nationale a conservé ce type de châssis mais en introduisant un nouveau moteur : le Rotax J 125, 125cc, refroidi par eau, embrayage et démarreur électrique. Une offre de reprise pour un Komet K55 était proposé pour l’achat de ce nouveau moteur.
L’adaptation sur les châssis n’était pas aisée, l’ensemble moteur et radiateur du Rotax J 125 étant beaucoup plus large qu’un Komet K55, il fallait souvent découper les pontons, pour certains placer le radiateur à gauche, bref, un peu de bricolage.

Catégorie Nationale, axe ar de 25mm
Nationale et radiateur à gauche

La première grande évolution est apparue en 2009, l’homologation de nouveaux châssis avec axe de 50mm et frein hydraulique. Cette année là, et pour un an seulement, la cohabitation entre les anciens et nouveau châssis était possible avec les appellations Nationale A et Nationale B .
Un raté au niveau du règlement technique national a laissé entrevoir le temps d’une journée que les pneus pluie étaient autorisés. Cette erreur fut corrigée dès le lendemain.

Catégorie Nationale, axe ar de 50mm, frein hydraulique
La Hague 2009, père et fils en Coupe de France Nationale

En 2014, la catégorie Nationale se décline en Nationale 150kg et Nationale 160kg, l’idée étant de permettre aux pilotes plus lourd d’être classés séparément mais également de permettre au pilotes plus âgés de rouler dans une “classe économique”. Un avant goût de catégorie Master sans âge plancher. L’intention, fort louable, n’a pas été retenue par les pilotes et fort peu nombreux sont ceux qui ont roulé en Nationale 160.
Cette même année, les pneus Mojo F1 remplacent les Dunlop SL3. La catégorie Nationale 160kg n’a pas été reconduite l’année suivante.

En 2016, l’utilisation de pneus pluie est adoptée avec Bridgestone comme manufacturier. Le caractère catégorie de promotion est un peu émoussé et le budget pneus plus conséquent.

2018, les cylindres EVO sont autorisés.

Outre le changement de pneumatiques en 2020 avec les Vega XH3, c’est en cette année 2021 qu’une nouvelle évolution est proposée au pilotes.
La catégorie Nationale reste identique à celle des années précédentes, par contre la FFSA mise sur la Nationale 2, catégorie qui sur le papier ne manque pas d’atouts :

  • Matériel en tout point identique à celui de la catégorie Nationale,
  • Poids de 150kg ou 165kg
  • 15 ans minimum sans limite supérieure
  • Pneus slick moins coûteux
  • Pas de pneus pluie
  • Possibilité de participer à la Finale de la Coupe de France FFSA à Anneville (6-7 novembre)
  • Possibilité de participer aux courses de 6 heures du Championnat de France Endurance

Quelles différences entre Nationale et Nationale 2 ?

La Nationale 2 va-t-elle rencontrer le succès attendu ?

La catégorie Nationale est une belle formule, châssis performant, moteur fiable, elle est la marche supérieure pour les pilotes Cadet.
Bien que ceux-ci aient l’habitude de rouler toujours en pneus slick, en passant en catégorie Nationale ils recherchent plus de performance et de sécurité lors de leurs entrainements et de leurs compétitions. D’autre part, ils peuvent participer au Championnat de France Sprint à Belmont sur Rance les 24-25 juillet en plus de la Finale de la Coupe de France FFSA à Anneville (6-7 novembre).

Qu’en est-il donc au niveau des effectifs ?

La situation liée à la Covid 19 a généré et génère encore de nombreuses incertitudes chez les pilotes. Un bilan sur les deux premiers gros week-end de compétitions fait apparaître qu’environ 1100 pilotes ont pris part à celles-ci. Chiffre à relativiser car des pilotes s’inscrivent en course par course, d’autres dans une autre ligue voisine, d’autres étaient en compétition de marque à Muret.
Avec les informations reprises sur les classements communiqués par les ligues de karting on peut remarquer que les Minimes et les Cadets sont dans les mêmes valeurs, la catégorie Cup Senior-Master-Gentleman représente le gros des effectifs avec 322 pilotes, les KZ2 KZ2M-G environ 250 pilotes.
La catégorie Nationale avec 177 pilotes est un réel succès, par contre seulement 2 pilotes étaient inscrits en Nationale 2.
Toutes les ligues n’ont peut-être pas encore affiné leurs feuilles de classement pour cette première compétition et n’ont peut-être pas distingué les Nationale et Nationale 2 ?

Après les 26/27 juin, gros we de compétitions avec 9 championnats de ligue, nous pourrons établir un nouveau bilan peut-être plus précis.

Info Media-Kart / Photo © Cp-PhotoYves Marguet