Génération Val d’Argenton : le circuit retrouve le chemin des podiums

La course qui marquait le retour du circuit international du Val d’Argenton à la compétition officielle fut un beau succès. Les sourires étaient nombreux à se dessiner sur les lèvres des pilotes, mécaniciens, et même du public qui a retrouvé avec plaisir le confort de la grande tribune au bout de la ligne droite ;

Le temps a été pluvieux jusqu’au début de l’après-midi mais l’enthousiasme des pilotes ne s’est jamais démenti.

Pour illustrer l’histoire du circuit, une course de Formule 20.000 figurait au programme. Cette série rassemble des karts des années 90 et du début des années 2000, période correspondant au lancement et à l’âge d’or du circuit du Val d’Argenton. Le pilote du Maine-et-Loire Franços Béliard s’est imposé après une lutte au couteau avec Franck Talon. L’ancien champion de France, qui a longtemps exploité la piste de Loudun, faisait lui aussi son retour après un quart de siècle sans compétition. Pris en sandwich entre deux karts alors qu’il luttait pour la victoire, à son grand étonnement, il a terminé distancé mais heureux.

« J’ai pris un plaisir énorme et je pense que vous allez me revoir », a-t-il conclu dans le parc fermé d’arrivée.

Les principales catégories modernes du karting étaient également représentées avec un effectif satisfaisant dans la plupart des plateaux.

Les vainqueurs se nomment Nino Delaunay (Val de Loire) en Minime et Théo Guilloteau (St Benoit sur Loire) en Cadet, Antoine Saget (Val de Loire) en KFS 130 – devant Clément Piaud de Châtellerault, Théau Keryjaouen de Rennes en KFS145 et Benoit Lambert (Plessé) en KFS160. A noter que les châssis KFS sont « made in France » car fabriqués en Touraine !
Les 125 SBV « sans boite de vitesses » ont offert un beau spectacle, Tom Vouaux (Val de Loire) , Aurélien Mazouin (Salbris) et Lucas Delaunay (Val de Loire) remportant la victoire respectivement en Rotax Senior, Rotax Master, et Nationale. Enfin, la puissance des KZ2 (boite six vitesses) et DD2 (2 rapports) n’a laissé personne indifférent. Benjamin Moreau (Touraine), Kylian Guérin (Laval) et Alexandre Aubert (Orléans) en ont fait le meilleur usage dans leur catégorie respective.

La suite ? Une manche du Chalenge Minarelli les 16 et 17 octobre. Le pli est pris et bien pris.

Communiqué Romane Didier ASK Val de Loire relations presse / Photo © Romane Didier